----- Présentation de la série "The League"
----- Retour à la liste des livres de la série "The League"



Genre :
Romance Futuriste
Lectorat : Adolescents / Adultes
Éditeur original : St Martin's Press
Titre original : Born of Defiance
Date de sortie - États-Unis : 12 mai 2015 (Hardback)
                                                 6 octobre 2015 (Poche)
Format disponible : grand format / poche / ebook / audiobook
Nombre de pages - États-Unis : 528 (Grand Format) ; 454 (Poche)

PERSONNAGES PRINCIPAUX
       
         
Talyn et Felicia



   Né en proscrit, Talyn Batur a passé sa vie entière à se battre contre les préjudices faits à son peuple. Un Andarion sans père n'est pas la meilleure situation, pour personne.

   Mais lorsque la compagne de son frère le pousse malgré lui dans un complot contre la couronne Andarienne, il se retrouve déchiré entre sa loyauté envers leur gouvernement planétaire pour lequel sa mère s'est battue, et ses propres croyances en la justice et le droit.

   Aujourd'hui, il doit décider s'il reste un soldat de leur gouvernement ou s'il s'oppose à tout et à tout ceux qu'il a connu en s'élevant contre la tyrannie.  C'est un pari qui sauvera sa vie ou y mettra fin. Et lorsque ses anciens ennemis font front avec les nouveaux, c'est bien plus que sa vie qu'il risque. Et c'est plus que sa planète natale qui périra s'il devait échouer.

    


- On en parle sur le forum -
The League #8 : Born of Defiance

   
 


 <= Livre précédent   Livre suivant =>

 NOS AVIS SUR "BORN OF DEFIANCE"

Celui d'Aliénora

Retour en arrière avec Born of Defiance. Ce n'est donc pas la suite directe de Born of Fury, qui s'était achevé sur un départ vers la guerre contre la Ligue. Ce qui est très frustrant. Mais j'ai vraiment apprécié voir l'envers du décor et découvrir ce qu'on n'avait pas vu en lisant Born of Night. Car oui, l'action commence AVANT le tome 1, et ne rejoint l'histoire de Nykyrian que vers la fin du roman.

C'est l'occasion de découvrir Andaria avant la prise de pouvoir de Cairistiona. De voir à quel point le gouvernement est corrompu, et la société Andarion, impitoyable avec ses proscrits. La famille royale s'accorde vraiment tous les droits, et particulièrement les abus de pouvoirs, exilant, torturant ou exécutant sous de faux prétextes en général, tout ceux qui s'avèrent gênant. Talyn et Felicia sont tous les deux de parfaits exemples de la dureté des lois Andarions (Andariennes ?)

Né hors mariage d'un père "Hors-Caste", Talyn n'a pour ainsi dire aucun droit, et sa seule façon de monter en grade dans l'armée, c'est de combattre en parallèle sur le Ring. Un Andarion qui ne sait pas se battre n'est rien, le seul atout pour Talyn, c'est son talent au combat. Adulé par ses fans, la vie ne lui a pas donné le choix. Pour gagner cette notoriété (mais qui ne lui apporte aucun droit pour autant), il est entré dans l'arène quand il avait à peine 12 ou 13 ans. Mais pour tous, il reste un "Hors-Caste", sa vie ne vaut rien. Il ne peut ni se marier, ni avoir d'enfants.
Sa seul manière d'avoir une compagne, c'est d'en payer une, pour un contrat déterminé. Il ne peut pas espérer mieux. D'où la présence de Félicia dans l'équation, elle incarne une autre charmante tradition sur Andaria : les femelles (on ne parle pas de "femme" ou d' "hommes" sur Andaria) de basses lignées ou de naissances douteuses peuvent, pour gagner leurs vies, espérer intégrer une meilleure lignée en devenant des "compagnes payées". Les fillettes entrent alors dans des écoles, où ont leur apprend la "conduite à tenir" devant les mâles.

S'il me fallait classer les héros de The League, je dirais que Talyn est celui qui a la vie la plus glauque. D'autant plus qu'il paie pour les erreurs de ses deux parents. Au final, sa mère est protégée en tant que proche de la tadara, mais son fils devient le punching-ball de tous ceux qui la déteste. Son histoire est pavée d'injustice, de règlements de comptes visant sa mère et de violences gratuites à son égard. Une situation qui ne change pas à la fin du roman, mais qui est seulement atténuée par l'arrivée au palais de Cairistiona et sa prise de pouvoir et le retour de Nykyrian au rang d'héritier (et on en revient à Born of Night). Car même si le lecteur comprend qui est le père de Talyn, il n'est malgré tout reconnu par aucun Clans, aucune lignée. Il ne peut pas fonder une famille et son couple est à la limite de l'illégalité...

L'histoire de Talyn a comme un goût d’inachevé, mais... l'annonce des noms du "couple héros" de Born of Betrayal, le prochain roman, nous fait espérer une "suite". Et probablement un changement de situation pour Talyn... même si cela  survient plusieurs années plus tard. Mieux vaut tard que jamais !

En se penchant sur Born of Betrayal, on comprend aussitôt cette nécessité de revenir en arrière dans Born of Defiance.


 


Traduction par Dark-Hunter Francophone
Source : http://sherrilynkenyon.com/