Date de publication (États-Unis) : 1 mai 2004
Éditeur original :
Avon Books
Titre original : A Dark Champion
Auteur : Kinley MacGregor

Nombre de pages : 373 (poche)

Titre français : Le Champion du Roi
Date de publication (France) : 
3 mars 2021
Éditeur français : 
J'ai Lu (Collection Aventures et Passions)
Nombre de pages : 
320
Versions disponibles : 
papier (DISPONIBLE) / ebook
(DISPONIBLE)

PERSONNAGES PRINCIPAUX
          Stryder
et Rowena

 
Résumé originel :   

Des hommes sans peur.
   Leur allégeance va à un autre, aux opprimés, et à une société secrète connue sous le nom de La Confrérie de l'Épée.

   Une Dame d'Amour.
   Éprise de paix, Rowena sait que Stryder de Blackmoor est un guerrier, et un homme qu'il faut donc éviter. Mais quelque chose brille dans les yeux de ce puissant chevalier, quelque chose qu'elle n'a jamais vu chez les gens de son espèce : de la tendresse, de l'intelligence, de la compréhension.

   Mais entrer dans son monde serait de la folie, et irait à l'encontre des principes qui l'ont guidé toute sa vie.

   Un homme de Guerre.
   Le devoir de se battre pour le bien, Stryder n'a jamais désiré le confort d'une maison, d'un foyer. Jusqu'à ce qu'il contemple les formes exquises de Rowena. Si seulement il pouvait trouver un moyen de lui parler.
 
 
Résumé des éditions J'ai Lu :

   Afin de préserver des enjeux stratégiques majeurs, Henri Plantagenêt a la solution idéale : unir le comte de Blackmoor à Rowena de Vitry. Mais comment faire ? Le jeune homme, surnommé le Faiseur de Veuves, a guerroyé en Terre sainte et abhorre l'idée du mariage. Quant à Rowena, c'est une poétesse qui déteste toute forme de violence. Jamais ces deux-là n'accepteront une alliance ! C'est sans compter le plan malicieux de la reine Aliénor, qui entend les piéger pour mieux les réunir. Entre le redoutable chevalier et la belle Dame d'Amour, les différends sont multiples, mais chacun sait que la passion n'a ni rimes ni raison...

 

 

 

   

 

NOS AVIS SUR "LE CHAMPION DU ROI"
 

L'avis d'Hylonomé (lecture VF) : 

   Après avoir rencontré Stryder dans Midsummer's Knight, voici enfin son histoire.
   La Confrérie de l'épée avait commencé à faire parler d'elle dans l'épilogue le livre précédent, Le Highlander apprivoisé, même si a ce moment-là, le nom n'avait pas été cité, mais que celle était évoqué une marque au fer sur la main de Lysandre, semblant faire réagir plusieurs des personnages que nous connaissions alors, mais en laissant le lecteur dans l'ignorance de ce que cela signifiait.
   Son rôle et ses membres ont ensuite été dévoilé avec l'histoire de Simon, premier membre du Quinfortis a se marier, sans pour autant cesser ses activité.
   Cette fois nous entrons en plein dans la Confrérie, son histoire, les liens qui unissent ceux qui la composent, mais aussi leurs ennemis toujours à leur poursuite. Tout se passe juste après l'histoire d'Ewan MacAllister, Christian vient alors annoncer la mort de de l'un des leurs à Stryder. S'en suit alors toute une intrigue concernant un mystérieux assassin qui sévit parmi les chevaliers réunis pour un tournoi devant le roi Henry. 
   Au milieu de tout cela, le roi Henry est face à un problème : d'un côté Rowena, jeune noble et poétesse, héritière d'un territoire immense dans le Sussex qui fait tampon entre lui et le royaume de France, mais le mariage, surtout arrangé, ne l'intéresse pas, du moins, pas avec un chevalier qui aurait de grande chance de mourir au combat. Elle se tourne plutôt vers la musique et le chant.
   De l'autre côté son champion, Stryder, est lui aussi héritier de terres immenses dont il se moque éperdument, puisqu'il s'investit dans la Confrérie de l'épée. Lui aussi ne veut pas se marier (ce qui voudrait dire devenir casanier), et ce n'est pas les occasions qui manquent pourtant.
   La reine Aliénor fomente alors un stratagème pour les mettre ensemble.

   On se doute que son plan va marcher bien sûr, nous sommes dans une romance. Mais outre la relation entre les deux protagonistes, c'est toute l'intrigue autour de la Confrérie et la recherche de l'assassin qui est réellement passionnante. 
   Les indices et les fausses pistes s'enchaînent, à l'instar des personnages, nous imaginons quelque chose qui n'est pas toujours vrai, et jusqu'au bout nous ne serons rien. Ce n'est pas facile de deviner à l'avance tant c'est inattendu, et rien que pour ça, je trouve cela parfait. Nous découvrons tout un groupe qui s'est unis dans la souffrance, et demeure loyaux envers les uns et les autres, sans que quiconque ne sache que leur groupe existe, et si c'est le cas, qui en sont les membres. Ils ne sont que légende, rumeurs, personnages de chansons dont les exploits sont comptés sans que l'on ne sache vraiment qui a commencé les histoires (nous ignorons qui raconte le prologue).

   L'intrigue demeure jusqu'au bout, et nous n'avons d'ailleurs pas la réponse à toutes les questions que ce sont posé nos chevaliers. Tous les problèmes ne sont pas résolus, il reste deux personnes à identifier, dont seuls les surnoms sont connus.
   Aurons-nous des réponses à nos questions ?
   L'épilogue ouvre directement sur le livre suivant, toujours avec cette même quête : trouver le meurtrier de Lysandre. Et vu les dernières lignes... j'ai vraiment hâte de lire la suite.

 

 


Traduction par Dark-Hunter Francophone.
Source : http://sherrilynkenyon.com/