----- Présentation de la série "The League"
----- Retour à la liste des livres de la série "The League"


Genre : Romance Futuriste
Lectorat : Adolescents / Adultes
Éditeur original : Grand Central Publishing
Titre original : Born of Shadows
Date de sortie - États-Unis : 26 avril 2011
Format disponible :
grand format / poche / ebook / audiobook
Nombre de pages - États-Unis : 428 (poche)


PERSONNAGES PRINCIPAUX

          
      
Caillen et Desideria

 



   Dans l'univers où la Ligue est la loi, la plupart des gens vivent dans la peur. Nous contre-attaquons. Bienvenue dans un monde où la corruption et les assassinats politiques dominent tout. C'est tuer ou être tué.

   Pour Caillen Dagan, un soldat de fortune provocateur, la survie n'est pas un droit, c'est une bataille brutale et quotidienne. Se déplaçant dans l'univers Ichidian comme un spectre, ses démêlées avec la loi et la mort sont légendaires. Mais lorsqu'un rare acte d'héroïsme révèle son droit de naissance jusque là caché, il est forcé d'entrer dans un monde beaucoup plus dangereux et insensible que les rues sanglantes dans lesquelles il a grandi - l'une de ces politique d'opulences obscènes et dangereuse.

   Féroce et déterminée, Desideria Denaraii sert en tant que garde du corps officiel de sa reine. Née d'une génétique incertaine, elle fera tout pour prouver sa valeur par les armes qu'elle porte et la place qu'elle a gagnée en combattant. Mais quand elle découvre un impitoyable complot visant à assassiner la reine et renverser le gouvernement, Desideria se retrouve dans la ligne de mire.

   Avec des contrats d'assassinats sur leur têtes, Caillen et Desideria doivent apprendre à combattre ensemble ou à mourir seuls. Et s'ils échouent, leurs gouvernements tomberont entre des mains funestes.


- On en parle sur le forum -
The League #4 : Born of Shadows

  


 <= Livre précédent   Livre suivant =>

 NOS AVIS SUR "BORN OF SHADOWS"

Celui d'Aliénora

   Me voilà repartie dans cet univers où la Ligue fait loi, un univers de dictature et d’assassinats.
   J’y ai retrouvé Caillen Dagan, le frère de Shahara (Born of Fire), le mercenaire, le contrebandier qui, encore pour sauver l’une de ses sœurs va être, dès le premier chapitre, arrêté puis condamné à mort.
   A l’instant même où il va être exécuté, on lui sauve la vie.
  Qui ? Pourquoi ?
   Parce que dans les livres de Sherrilyn Kenyon, rien n’est jamais ce qu’il semble être. Et si Caillen apprenait qu’il n’est pas celui qu’il croyait être ? Lui qui a vu son père mourir sous ses yeux quand il était enfant découvre que ses parents n’ont jamais été les siens et que son père - le vrai - est en vie et accessoirement, un prince de la famille de Orcy, dont il est le seul héritier.
   Une autre vie bien différente commence pour lui. Une vie qu’il accepte très mal car il a toujours vécu dans la pauvreté et n’adhère pas à un tel étalage inutile de luxe. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais rien n’est jamais si simple, surtout dans cet univers. Assassinats. Jalousies politiques. Mensonge. Corruption. Caillen se retrouve par un "malheureux" concours de circonstances accusé du meurtre de son "nouveau" père, alors que celui-ci venait d’accueillir une délégation Quilath – un peuple d’Amazones - et leur reine.
   Dans sa fuite il entraîne Desideria, princesse Quilath, dont la mère est assassinée la même nuit par ses propres gardes, qui accusent bien sûr, la princesse. Quelqu’un veut le pouvoir et provoquer une guerre entre les deux nations.
   Qui ? C’est ce que Caillen veut savoir mais pour l’heure, ils sont en fuite. Et c’est sur la planète Andarion qu’ils se retrouvent…

   J'avais adoré Caillen dans les livres précédents... comme d'habitude j'ai été plutôt surprise en lisant son histoire. Cette série prend toujours des tournures inattendues ! Et maintenant j'ai aussi compris qu'il ne fallait mieux ne pas trop s'attacher à certains personnages secondaires, étant donné la vitesse et "l'aisance" avec laquelle les gens meurent dans cet univers !

   Comme d'habitude aussi, cette manie de Sherrilyn Kenyon de créer des couples parfaitement assortis avec des personnages parfaitement opposés !
   Caillen le coureur de jupons avec une sorte d'Amazone... il fallait le faire !

Celui d'Hylonomé :

   Les personnages aux multiples facettes sont légions dans les univers de Sherrilyn, et la série The League ne fait pas exception. Caillen : Renégat, contrebandier, pirate, prince, et Desideria, princesse d'une communauté de femmes impitoyables même (et surtout) envers les leurs.
   Leur histoire pourrait paraître banale si les personnages n'étaient pas aussi intéressant, car tout deux vont voir leur vie et ce qu'ils pensent savoir de leurs proches s'effondrer au fil des chapitres.
   Tout les opposent même s'ils sont proches.
   Lui est un combattant, un soldat pour qui les bonnes manières et la vie de la haute noblesse est à des univers de ses propres manières (mais si Maris et Darling, deux de ses meilleurs amis en font partie). Elle fait partie de la Garde de la reine Qillath, sa propre mère qui ne voit en elle qu'un soldat de plus dans sa Garde.

   Rivalités entre membres de la noblesse, conspiration, menace de guerre, nos deux protagonistes ce retrouvent mêlés à tout cela malgré eux, et, par un quiproquo se retrouve accusés de meurtre, recherchés par la League avec une mise à prix sur leur tête qui dépasse tout ce qui a été vu jusque-là.
   L'essentiel de l'intrigue se passe en huit-clos, Caillen et Desideria échoue (se crash en fait), sur la planète des Andarions, un peuple humanoïde pour qui les humains ne sont que de la viande comme une autre.
   Heureusement, Caillen à des amis parmi eux, mais encore fait-il les prévenir, qu'ils les trouvent, et les aident ensuite à comprendre qui sont les véritables meurtriers et pourquoi ont en veut à leur vie.
   Là encore l'évidence n'est jamais le chemin le plus court vers la vérité.   Les personnages secondaires sont d'autant plus sympathique, j'attends l'histoire de Caillen avec impatience, cela peut être très intéressant. Et Darling aussi (ma prochaine lecture).

 


Texte original © Sherrilyn Kenyon
Traduction © Dark-Hunter Francophone