AVERTISSEMENT :
L’extrait suivant comme l’ensemble de ceux présents sur ce site internet, a été traduit par l’équipe de Dark-Hunter Francophone d’après le strict respect du texte original. 
Toutefois nous ne sommes pas traductrices professionnelles, le sens d'une phrase peut nous avoir échappé. Si vous trouvez une faute ou une phrase mal construite, n'hésitez pas à nous le signaler par e-mail.


Dark-Hunter #27 - Dragonsworn


 

[...]
   Médée aurait fait un commentaire si Falcyn n'avait pas décidé de lécher le sang sur ses doigts.
   "Ils ont ces choses que l’on appelle serviettes, tu sais ? Depuis des milliers d'années. Tu devrais en essayer une.
   En essuyant le sang de ses lèvres de la jointure de ses doigts, il lui sourit.
   -Un Daimon délicat ? Sérieusement ? Du reste, j'aime le goût du sang de mon ennemi. Cela m’apaise. Le sang de mes amis est encore meilleur, mais a tendance à me rendre un peu irritable.
   Blaise soupira.
   -Sincèrement, nous avons essayé la formation à domicile. Il a échoué lamentablement. Mais il est génial quand vous avez besoin de quelqu'un qui a déjà tué et que vous n'avez pas de place pour cacher un corps. Il les mange et n’en laisse aucune trace. Mieux qu'un démon Charonte, vraiment. 
   Après un dernier coup de langue sur son majeur, Falcyn se retourna vers Blaise.
   -
Tu peux te transformer ?
   -Je n'ai pas essayé. Pourquoi ?
   -Je ne peux pas.
   Blaise avait l'air malade rien qu'à cette idée. Après une seconde, il secoua la tête.
   -Pourquoi nous ne le pouvons ?
   -Ce serait la question inquiétante du moment, n'est-ce pas ?
   Urian rit nerveusement.
   -Comment allons nous revenir ?
   -Il y a toujours un portail." Falcyn tourna en un cercle lent et léger, surveillant le terrain autour d'eux. "Il suffit de déterminer où il se trouve et à quoi cela ressemble. Tu sais… toute cette merde est amusante, toujours.
   -Ouais. J'y prends beaucoup de plaisir. "La voix d'Urian grogna avec sarcasme. "Et évitez la magie et les démons".
   -Et tout le reste", ajouta Médée.
   -Exactement ce qu'elle a dit," murmura Falcyn dans un souffle.
   -J’étais si heureux, quand je me suis levé ce matin." Soupira Blaise lourdement. "Bon sang, je me suis même baigné." Falcyn lui adressa un ricanement suffisant.
   -
Je suis heureux d'être coincé ici avec vous tous.
   Au ton de Falcyn, Médée secoua la tête.
   -Je sais pourquoi j'ai besoin de votre Pierre des Dragons. Qu'en est-il des autres ?
   -Mis à part le fait qu'ils sont idiots ?" Falcyn se dirigea vers les bois. Cela semblait aussi probable qu'un autre endroit pour trouver un portail enchanté. 
   "Narishka veut que Mordred revienne à la vie.
   -Mordred le Fey ? 
   Il inclina la tête vers elle.
   -Ouais. Apparemment, ils pensent avoir trouvé son tombeau et maman veut une réunion avec son petit garçon."Il sourit."Personnellement, j'aimerais les réunir en Enfer. Qui est avec moi !? 
   Son regard alla d'abord vers Urian, puis vers Blaise.
   -Vraiment ?" Demanda-t-il sèchement. "Personne n’est preneur ?"
  
Médée haussa les épaules.
   -Je pourrais être tentée si je savais de qui tu parles.
   -La Reine des Pétasses, Morgen le Fey. On ne peut pas la manquer. Grande, magnifique, pire que la merde. Blonde et mortelle.
   -Cela me ressemble... Sauf pour la taille. 
   Il rit.
   -C'est ce que toutes les histoires sur toi disent. Sont-elles vraies ?
   -Cela dépend du point de vue. Ma mère me dit que je ne suis pas assez méchante. 
   -Ouch." Falcyn essuya son souffle brusquement. "Très Chère Maman a des problèmes.
  
Médée renifla.
   -Ses problèmes se nomment Samsonite.
   Urian se plaça entre eux.
   -
J’en ai assez de vous entendre vous deux. Ça commence à me courir. La dernière chose dont nous avons besoin c’est d’un rapprochement entre deux fléaux.
   Elle roula des yeux.  
   -J’ai déjà vécu ça. Mes parents. D'ailleurs, Falcyn ne me paraît pas méchant.
   Falcyn leva la tête vers elle, instantanément intrigué. Personne ne l'avais jamais mis dans une autre catégorie. Jamais. En fait, la plupart d'entre eux fuyaient loin de lui comme s'il était son père, la source de tout le mal lui-même. Et la majorité n'avaient aucune idée de ce qui l'avait engendré. Ils ne faisaient que le supposer.
   -Vraiment ?
   -Hmmm." Elle balaya son corps du regard. "Bien que tu sois vraiment irascible, tu n'es pas ravi de blesser les autres.
   -Et comment sais-tu cela ?
   Médée sourit.
   -J'ai été en présence du véritable mal assez longtemps pour connaître la différence. Crois-moi, mon chou, tu ne seras jamais qu’un outsider.
   Falcyn ralentit alors qu’elle accélérait le pas pour rattraper Blaise.
   Qu'est ce que c'était que ça ?
   Un compliment ?
  
Il n'en était pas tout à fait sûr puisqu'il avait l’habitude de se mettre tout le monde à dos. Des coups dans le cul et des coups de dents ? C'est ce qu'il avait pris de façon routinière.
   Mais flatter l'ego ? Un concept étranger, une bête étrangère, dont il n'avait pas la moindre idée. Bizarre. Et cela lui laissa un étrange sentiment dans l’estomac.
   Peut-être étaient-ce les souffrances de la faim susmentionnées...
   Pourtant, il éprouvait de la faim pour quelque chose d'autre que la nourriture, pour une fois. Et cela le rendait plus dur qu'il ne l'avait jamais été dans sa vie.
   Urian s’approcha et posa son pouce contre la mâchoire de Falcyn.
   "Tu es béats mon frère. Tu devrais fermer ça avant de gober des mouches.
   Il gifla la main d'Urian.
   -Ne sois pas idiot.
   -Je ne peux pas t’aider. J’ai moi-même passé trop de siècles en temps que main droite du mal. J'y ai laissé une marque noire sur mon âme."
   [...]

 


Texte original © Sherrilyn Kenyon - 2017
Traduction © Dark-Hunter Francophone

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir