---- Retour à la liste des extraits - The League


AVERTISSEMENT :
L’extrait suivant comme l’ensemble de ceux présents sur ce site internet, a été traduit par l’équipe de Dark-Hunter Francophone d’après le strict respect du texte original. 
Toutefois nous ne sommes pas traductrices professionnelles, le sens d'une phrase peut nous avoir échappé. Si vous trouvez une faute ou une phrase mal construite, n'hésitez pas à nous le signaler par e-mail.


The League #12 - Born of Blood


 


   Il y avait des jours où ça ne payait pas d'être humain.
Ou Andarion. Ou même une combinaison des deux.
  
Aujourd'hui était ce jour pour Jayne Erixour. Et alors que le feu, le sang et des morceaux de corps non identifiables pleuvaient sur elle, elle souhaitait être n'importe où mais sauf là où elle était. Fermant les yeux, elle essaya d'imaginer une autre vie. Un autre monde.
  
Un endroit sûr où les enfants étaient souhaités et protégés. Où les gens étaient chéris et ils où avaient quelqu'un à qui ils pouvaient faire confiance.
  
Où la trahison était inconnue et la gentillesse était un acquis, pas l'exception. Un endroit où la vie était quelque chose que quelqu'un appréciait et pas une marchandise bon marché qui était achetée et vendue sans y penser. Ou pire, quelque chose mis de côté avec un insouciant mépris.
   
Où chaque vie n'avait pas un prix.
   "Jayne !"
   Elle ouvrit les yeux au son d'une nouvelle bombe qui hurlait au-dessus de sa tête. Le cœur battant, elle plongea pour se couvrir un instant avant de ressentir l'impact quelques mètres plus loin.
  
Des cris emplissaient ses oreilles alors que les amortisseurs qu'elle avait mis dans ses oreilles protégeaient ses tympans contre les dommages liés aux chocs. Elle étouffa les larmes soudaines qui accompagnaient en conséquence, refusant de les laisser couler. C'était la guerre et elle était un soldat.
   
Même si elle n'avait que dix-huit ans.
    D
u moins c'était le mensonge qu'elle se disait. Mais à l'intérieur, elle était encore une jeune fille qui voulait rentrer à la maison. En sûreté. Protégée. Qui voulait sentir les bras de son père autour d'elle.
   Voulant entendre sa mère lui dire que tout allait bien et que la vie valait la peine d'être vécue. Que le matin viendrait et rendrait toute sa lumière au paysage.
   Mais ce n'était pas aujourd'hui.
   Aujourd'hui, elle suffoquait tellement, qu'elle n'arrivait même pas à trouver une raison pour laquelle elle essayerait de continuer à vivre, pour prendre une respiration encore plus puante. Pourquoi s'embêter ?
   Une personne saine d'esprit sortirait et laisserait les bombes mettre fin à tout ça. Un tir et toute la douleur serait terminée.
   Juste un.
  
"Je suis trop jeune pour cette merde."
   Et elle était fatiguée au-delà de toute croyance.
   Prête pour la douleur à la fin.
   "Merde, Jaynie !"
   Elle entendit à peine ces mots avant qu'elle de ressentir la douleur d'un corps heurtant violemment le sien pour la pousser contre le sol. Des éclats d'obus explosèrent tout autour tandis qu'un bouclier  humain couvrait son corps. Et une paire d'yeux noirs la fixait. Des yeux qu'elle connaissait aussi bien que les siens.
    Eve de la Destruction.
   
Evie Salvation.
   La seule personne qui ne l'avait jamais laissé tomber.
   Sa précieuse grande soeur et le dernier membre de sa famille qui n'était pas mort. Se remettant sur ses pieds, Eve traîna Jayne avec elle et la secoua.
   "Et merde, Jayne ?" Ces mots cinglant étaient encore plus percutants qu'un quasi-échec.
   
Même ainsi, Jayne ne pouvait pas parler. Pas pour le moment. Elle était trop contente de voir Eve vivante et entière.
   Les ombres jouaient dans les yeux de sa sœur qui reflétaient sa propre horreur et sa misère. "Obtenez votre cul maigre derrière moi. À présent ! Rentre dans le rang ! "
   Jayne obéit par habitude. C'était pourquoi sa sœur était commandant à l'âge de vingt-huit ans. Elle avait gravi les échelons militaires plus rapidement que quiconque dans l'histoire hyshienne. Sa prouesse militaire était sans égal. L'intelligence d'Eve était hors catégorie et ses compétences dépassaient de loin ses années de vie.
   Mais elles avaient été forcées de survivre et de prospérer dans des conditions que personne ne devrait avoir à supporter.
   
Eve l'attrapa.
  
"Tes ailes sont-elles blessées ?
   Les yeux de Jayne se rivèrent sur elle, attentive alors qu'elle lui criait cette question, un sujet dont elles ne parlaient jamais 
   -
Non.
   -Alors tu dois les déployer et sortir d'ici.
   Était-elle devenue folle ?
   -
Pas sans toi !" Contrairement à elle, Eve n'avait pas hérité du gène récessif de sa famille qui dotait Jayne d'une paire d'ailes qu'elle pouvait cacher sous sa peau.
   Eve la tira de côté et tua un ennemi par-dessus l'épaule de Jayne.
   -
Ne t'inquiète pas pour moi. Je peux prendre soin de moi. Vas te mettre à l'abri.
   Bien que Jayne le voulait, elle n'était pas disposée à abandonner le dernier membre de sa famille. Ce n'était pas ce qu'un Erixours ferait. Ce n'était pas ce qu'on leur avait enseigné.
   "Non !
   Eve grogna contre elle.
   -
Toi, petite chienne butée !" Elle tira encore une fois. En cliquant sur le micro dans son oreille, elle regarda Jayne. "Tweddle ? J'ai besoin que tu fasses demi-tour et ...
   -Ah, bordel Evie. Je viens de me sortir de ce trou de merde. Et de pas beaucoup. Par les yactos. Et je veux dire le yacto du yacto... de la molécule d'un yacto. Es-tu devenu cinglée, femme ?
   -Jed, si tu ne veux pas que je pèle chaque morceau de toi à vif la prochaine fois que je te verrai, fais demi-tour ou alors aides moi. Maintenant !"
    Il jura via leur lien de communication.
   -
Pourquoi me détestes-tu autant ?
   -P
arce que tu es le seul homme vivant qui ne m'a pas déçu. Maintenant, bouge !"

 

 


Texte original © Sherrilyn Kenyon - 2018
Traduction © Dark-Hunter Francophone

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir