---- Retour à la liste des extraits - The League


AVERTISSEMENT :
L’extrait suivant comme l’ensemble de ceux présents sur ce site internet, a été traduit par l’équipe de Dark-Hunter Francophone d’après le strict respect du texte original. 
Toutefois nous ne sommes pas traductrices professionnelles, le sens d'une phrase peut nous avoir échappé. Si vous trouvez une faute ou une phrase mal construite, n'hésitez pas à nous le signaler par e-mail.


The League #13 : Born of Trouble


 

   "Alors, allons-nous tuer ton frère maintenant ?
   Plus tenté de dire oui qu'il ne devrait l'être, Ryn fit grimaça à cette question. Franchement ? Il voulait tourmenter Darling lentement et sans pitié jusqu'à ce que le petit bâtard se traîne à ses pieds, puis l'étrangler avec ses propres intestins. Faire un nœud autour de son petit cou pénible, puis le réanimer et recommencer.
   Pas nécessairement dans cet ordre. Et il était le premier à admettre, rien de tout cela n'avait du sens.
   Mais à vrai dire, il était génétiquement un Cruel, jusqu’à la moelle.
   Et étant donné les deux années qu'il venait de passer dans une prison de la Ligue parce que Darling était un salaud de mouchard de premier ordre, Ryn était à peine sain d’esprit. Cependant, il n'avait qu'une chose à l’esprit ce soir. Malheureusement, ce n’était pas de tuer son petit frère.
   "À l'heure actuelle, je veux juste me coucher.
   Utran, son meilleur ami depuis plus longtemps que l'un ou l'autre ne pouvait se souvenir, recula et leva les mains. "Tu sais que je t'aime, drey… "
   Ryn soupira à la panique exagérée de son ami. "Je ne suis pas mon frère, Uttie. Et bien que ton cul est plutôt pas mal, je ne m'intéresse nullement à cela… autre que pour que tu dégage de mon chemin afin que je puisse pour prendre soin de ce qui me fait vraiment mal. Donc, à moins que vous ne veuille tester toutes les limites de notre relation… "
   Il s’éloigna si vite qu'il en était comique.
   En secouant la tête, Ryn se dirigea vers le bar qui portait la signalisation d'un cargo routier - le signe universel que c'était un vaisseau Tavali ami et le mettait à l’abri de la ligue, de ses sanctions et ses tracas. Il n’avait pas besoin de participé à une autre course poursuite avec les drones de la Ligue, d'autant plus que remise en liberté était quelque peu discutable et un peu moins légale. Il avait vu assez d'entre eux pour toute une vie. Il ne voulait plus de leurs uniformes, de leur technologie ou de leurs lois pendant un certain temps.
   Comme le reste de sa vie, d’ailleurs.
   Tout ce dont il avait besoin était un alcool coûteux et une femme bon marché. Ou vice versa. Vraiment, il n'était pas trop pointilleux. 


    "Tu vas vraiment faire ça, Mack ?
   MacAdough Hinto respira profondément au son de la tonalité de sa meilleure amie. Franchement ? Elle en avait assez de la farce sans fin de Liga. C'était suffisant pour l'attaquer directement. D'ailleurs, elle était tentée de tirer sur la femme à ses côtés, et dans ce bar bondé, personne ne le remarquerait ni n’y ferait attention. Autre que remarquer quel gaspillage ce serait de tuer une femme si incroyablement belle, et Liga l’était. Avec sa peau sombre impeccable, ses boucles en spirales parfaites, et ses grands yeux brun foncé, elle faisait tourner les têtes sur son passage partout où elles allaient.
   "C’est maintenant, Lee ! Et ça va merder si tu prévois de passer la nuit à me suivre comme ma mère ! Ou pire, cette chose galeuse qui me suit partout et qui se trouve être mon frère.
   Liga roula yeux si loin dans son crâne que c'était une merveille qu'ils ne restent pas fixés au fond. Elle laissa tomber un souffle exagéré à l’extrême. "Jettes un coup d’œil dans le bar, femme. Les chances sont maigres. Il n'y a rien ici.
   -La nuit ne fait que commencer...
   -Et je ne vivrai pas un autre jour si l'un de tes parents devait avoir connaissance de ça.
   -Alors tu ne le diras pas, hein ?"
   Serrant ses dents, Liga posa ses doigts sur son nez et secoua la tête.
   "Je jure que je t'aime…Mais tu es impossible."
   Mack souffla à la phrase la plus communément prononcée par ceux qui l'entouraient. Mais alors, qu'est-ce que l'on pouvait attendre de quelqu'un qui était né au milieu de la bataille ? On disait que sa mère n'avait même pas arrêté de se battre alors qu'elle venait d’accoucher. Pas jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité. C'est seulement alors que sa mère s'arrêta brièvement pour couper le cordon, l'envelopper, tirer sur deux autres ennemis, puis recommencer son combat.
   Et ce même esprit de combat coulait dans les veines de Mack. Couper dans la toile de deux des lignées de Tavali les plus fortes, elle ne connaissait rien d’autre que la guerre et le conflit.
   C'est ce qui la faisait prospérer.
   Ce pour quoi elle vivait.
   Toute sa vie, elle avait attendu ce jour-là. Le jour où elle serait admise dans sa nation, à part entière. Un membre pleinement acquis. Quelle meilleure façon de le célébrer que de se trouver un homme et devenir une femme dans le bon sens du mot aussi ?
   C'était ce qu'elle voulait et personne ne dissuaderait Mack Hinto de ce qui voulait.
   Jamais.
   Pas même son frère. Ni sa mère ou son père !
   Certainement pas son amie.
   Bien, il semblait que les dieux tentaient de prouver que la Liga avait raison. Le choix était limité ce soir. Aucun homme ne semblait digne d'un simple coup d'œil.
   Du moins pas jusqu'à ce qu'elle se soit éloignée du bar pour voir deux nouveaux arrivants.
   Elle en resta bouche bée.
   Sainte mère et tout les autres…
   Il n'était pas aussi grand que son immense père, il était plus grand encore. Avec des cheveux sombres et auburn et une peau teintée de caramel qui lui donnait l’eau à la bouche pour un morceau ou deux, il se déplaçait comme un vrai prédateur à travers la foule. La tête basse, le pouce accroché à son holster pour faire savoir à tout le monde qu'il n'avait pas peur, et qu'il n'hésiterait pas.
   Oui, c'était exactement ce qu'elle venait chercher ici.
   Il avait des traits ciselés de patricien. Des épaules larges. Un calme confiant qui n'était pas arrogant ou dominant. Mais qui l’était tout simplement. Un charme facile qui montrait qu’il connaissait sa place dans le monde et l’acceptait.
   "Oh mon Dieu… "Liga fit un geste sacré à côté d'elle. "Mack, je sais que tu aimes le drame, mais viens gamine, tu ne peux pas être aussi imprudente. N’y songe même pas. Tu sais qui c'est, n'est-ce pas ?
   Sa question posée sur un ton de panique l'a choqua. "Tu le connais ?
   Liga eut un rire. “Ouais, et à quel point il est protégé... comme toi.
   -Protégé ? Il ne me regarde même pas un peu. "En effet, il regardait autour de lui qui disait qu’il était rompus aux tenants et aux aboutissants de l'univers.
   Et jusqu’aux façons de rendre les choses meilleures dans une chambre.
   -Fausse identité. Comme la tienne.
   -Alors, comment le sais-tu ?
   -Parce que ton père me paye une fortune pour connaître ses ennemis et pour me faire fureter dans leur linge sale, peu importe la taille de la tache. Ou leur importance.
   -Qu'est-ce que tu veux dire, gel ? C'est la tache de quelqu'un ?
   -Ouais. D'une manière ou d'une autre. C'est Ryn Dane, amour. Fils de Hermione Dane. HAP de la Nation Wasturnum et salaud entre tous."
   Les yeux de Mack s'élargirent devant cette révélation. Sainte mère d’ailleurs.
   Cela en faisait l'ennemi mortel de sa propre Nation. Les Danes et les Hintos étaient notoirement en guerre les uns avec les autres. À tel point qu'ils pouvaient à peine se tenir ensemble dans une pièce sans effusion de sang. Depuis que l'arrière-arrière-arrière-père de Mack avait abattu la superbe arrière-arrière grand-mère de Ryn.
   "Eh bien, alors c’est réglé n'est-ce pas ?" Mack fit un sourire à Liga.
   Puis, se dirigea directement vers lui.

 


Texte original © Sherrilyn Kenyon - 2017
Traduction © Dark-Hunter Francophone

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir